Travail des journalistes

En 2018, nous avons participé activement à la campagne contre No Billag. Nous avons notamment obtenu des aumôniers de jeunesses des Eglises catholique et réformée vaudoises qu’ils relayent auprès des jeunes qu’ils rencontrent les prises de positions des autorités des Eglises contre l’initiative. L’information ne devrait pas être traitée comme une marchandise mais comme un service nécessaire au fonctionnement de la démocratie.

Voir aussi notre page Rencontres-métiers.

L’inititative No-Billag concerne aussi le travail

L’enjeu de cette votation est non seulement

  • politique : diffusion d’informations sur la vie de notre pays dans trois régions linguistiques ainsi qu’en romanche, présentation des points de vue de tous les partis avant les votations
  • culturel : de nombreux concerts et festivals dépendent de radio et de la TV romande
  • sportif ; un exemple : il n’y aurait pas de Tour de Romandie sans la TV romande
  • religieux : il n’y aurait pas d’émissions religieuses ni cultes radiodiffusés sans la radio romande

mais elle concerne aussi le travail. Savez-vous que 13’500 emplois en Suisse, dont 4’000 en Suisse romande, sont directement mis en danger par cette initiative ? Sans compter les nombreux emplois indirectement liés à nos médias publics. Voir le site de la campagne.

Vous trouverez ici la prise de position de la Conférence des évêques suisses et de la FEPS – Fédération des Eglises protestantes de Suisse qui recommandent le rejet de cette initiative.

Les évêques suisses s’opposent à No Billag

Chrétiens au travail

L’association prend position sur des sujets politiques en relation avec le monde du travail.

En y adhérant, vous contribuez à une prise de parole publique, fondée sur des valeurs chrétiennes, en faveur de la dignité au travail.

Articles 1 et 2 des statuts

1. L’association Chrétiens au travail, sans but lucratif, est régie par les art. 60 ss. du Code civil. Son siège est à Lausanne.
2. L’association entend représenter publiquement l’engagement chrétien de ses membres à défendre la dignité des personnes au travail.

Vous pouvez télécharger ici le texte complet de nos statuts.

Travail des agriculteurs

Ce sujet est d’une importance majeure. Il a une dimension sociale, écologique et spirituelle. De plus, il concerne directement le contenu de nos assiettes ! Nous y sommes attentifs depuis de nombreuses années.

Dans l’immédiat, nous vous proposons aussi un geste de soutien concret : signer la pétition pour un lait équitable. Sans mesures protectrices adéquates, la situation des agriculteurs dans notre pays risque de s’aggraver de manière importante.

Pour l’avenir, notre association soutien l’initiative pour la souveraineté alimentaire. Nous reprendrons ce sujet dans quelques mois, lors de la campagne qui précédera la votation.

Soins à domicile

A plusieurs reprises, en 2016 et 2017, nous avons entendu des personnes qui travaillent dans les soins à domicile, notamment à Lausanne. Elles nous ont fait part d’une forte dégradation de leur travail. D’autres nous ont donné un point de vue différent : l’organisation est lourde, les pressions financières des assurances et des pouvoirs publics sont fortes mais quand les relations avec les responsables sont bonnes, on peut encore faire du bon travail. Notre bulletin 2017 est en grande partie consacré à ce secteur d’activités.

Vous pouvez le télécharger ici.

Travail des agriculteurs – agir plutôt que subir

Aujourd’hui, de plus en plus d’agriculteurs sont menacés par une logique marchande qui met à mal aussi bien leur travail que notre environnement. Avec d’autres, nous voulons agir, pour défendre la dignité du travail, plutôt que subir.

L‘initiative d’Uniterre est courageuse et protectrice. Elle a le mérite de proposer une vision cohérente d’une agriculture viable incluant :

des conditions cadres : une agriculture paysanne et indigène plutôt qu’industrielle et mondialisée, écologiquement responsable

des structures favorisant l’acquisition de revenus fondé sur le travail agricole plutôt que sur un gardiennage du paysage

des mesures pour préserver les surfaces cultivables, garantir la liberté d’utilisation de semences non-industrielles, interdire durablement les OGM (organismes génétiquement modifiés), freiner les importations de basse qualité et renoncer aux subventions à l’exportation.

Nous lui apporterons tout notre soutien, en poursuivant l’engagement d’EMDT.

Pour plus d’informations, voir le site d’Uniterre

D’ EMDT à Chrétiens au travail

Jusqu’en octobre 2016, elle s’appelait EMDT – Eglise et Monde du Travail. Cette association est à l’origine de la création d’un ministère dans le monde du travail dans l’Eglise réformée vaudoise.

Tout en gardant des relations privilégiées avec cette Eglise, elle a décidé de changer de nom et de s’ouvrir à des  des personnes de toutes confessions. EMDT travaillait d’ailleurs de manière oecuménique depuis très longtemps. EMDT a notamment créé le Forum oecuménique romand Monde du Travail avec des partenaires catholiques de Suisse romande.

Utiles et stimulants

Théologie, histoire et société

Pierre Farron, Dis, pourquoi tu travailles ? Ed. Ouverture 2012. Un ouvrage de base publié avec un important soutien de notre association. Pierre Farron y propose une réflexion théologique sur le sens du travail qui s’appuie sur son expérience de terrain et sur plusieurs sources qu’il met en dialogue : sciences humaines, histoire, lecture renouvelée de textes bibliques fondamentaux.

Marie Balmary, Abel ou la traversée de l’Eden, Grasset 1999. Avec notamment un grand chapitre sur la parabole des talents (Matthieu 25, 14-30)

Didier Crouzet, Travailler, faire son marché, lire la Bible, Ed. Olivétan 2006

Liliane Crété, Le protestantisme et les paresseux, Ed. Labor et Fides 2001

François Dermange, La vocation, source ou horizon du travail ? Dans l’ouvrage Le travail refiguré de Hunayadi  Mark et Marcus (dir.) Chêne-Bourg/Genève, Georg, 1998, p. 29-57

Michaël Gonin, Crise de sens dans le travail : La réponse des Réformateurs ,  Hokhma 113 (2018). Un article écrit suite à une journée commune à Crêt-Bérard, dans le cadre du 500e anniversaire de la Réforme, en 2017.

Jean-Claude Guillebaud, La force de conviction. Ed. du Seuil, 2005

Françoise Mési, Le sens du travail en France  au début du XXIe siècle : Matière à réfléchir ? Mémoire de maîtrise en Théologie, Institut Protestant de Théologie de Montpellier, 21 janvier 2016, téléchargeable en cliquant ici

Cécile Renouard, Ethique et entreprise. Pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se taire, éd. de l’Atelier, Ivry-sur-Seine, 2013

Sciences humaines

Psychologie du travail

  • Christophe Dejours Travail, usure mentale Ed. Bayard Jeunesse 2008
  • Yves Clot, Le travail sans l’homme ? Ed. La Découverte 1995
  • Pascale Molinier, Les enjeux psychiques du travail. Payot & Rivages 2008

Sociologie du travail

  • Danièle Linhart, La comédie humaine du travail. Ed. Eres, Toulouse 2015
  • Marc Loriol, Le Temps de la fatigue. Ed. Anthropos 2000

Approche anthropologique

  • Norbert Alter, Donner et prendre. La coopération en entreprise. Ed. La Découverte, Paris 2009

Témoignages

Marie Pezé, Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés. Ed. Pearson Education 2008.

Florence Aubenas, Le Quai de Ouistreham. Ed. de l’Olivier 2010.

Anna Sam, Les tribulations d’une caissière. Ed. Stock 2008

Michel Simonet, Une rose et un balai. Editions Faim de siècle, Fribourg 2016 (5e éd.)

Multimédia : J’ai (très) mal au travail

Film de Jean-Michel Carré. Avec des compléments de Marie Pezé, psychanalyste, Paul Ariès, politologue et Christophe Dejours, psychologue du travail et psychanalyste. Double DVD paru en 2009. Documentaire avec des témoignages complétés par des analyses de spécialistes, dans un langage très accessible, d’un intérêt exceptionnel.