AVS 21 : une pseudo faillite peut en cacher une vraie

Les retraites des femmes – AVS et 2e pilier – sont déjà inférieures d’un tiers à celle des hommes. Est-il juste de les dégrader encore davantage sous prétexte d’économies ? C’est scandaleux sur un plan éthique et … injustifié sur un plan financier ! Voir l’article dans notre Bulletin.

Les partisans d’AVS 21 défendent leur projet sur la base des prévisions de l’Office fédéral des assurances sociales. Celles-ci se sont régulièrement  révélées trop pessimistes ces dernières années.

Gilles d’Andrès, un journaliste spécialisé dans ce domaine, affirme dans un article du  numéro de septembre de Bon à Savoirque vous pouvez télécharger ici, avec l’autorisation du magazine : Sauver l’AVS ? Elle n’en a pas besoin !

Voir aussi le Billet de Pierre Farron, paru dans 24 heures le 6 septembre 

et celui de Roland Campiche, paru dans Le Temps le 29 août