AVS 21 : une pseudo faillite peut en cacher une vraie

Les retraites des femmes – AVS et 2e pilier – sont déjà inférieures d’un tiers à celle des hommes. Est-il juste de les dégrader encore davantage sous prétexte d’économies ? C’est scandaleux sur un plan éthique et … injustifié sur un plan financier ! Voir l’article dans notre Bulletin.

Les partisans d’AVS 21 défendent leur projet sur la base des prévisions de l’Office fédéral des assurances sociales. Celles-ci se sont régulièrement  révélées trop pessimistes ces dernières années.

Gilles d’Andrès, un journaliste spécialisé dans ce domaine, affirme dans un article du  numéro de septembre de Bon à Savoirque vous pouvez télécharger ici, avec l’autorisation du magazine : Sauver l’AVS ? Elle n’en a pas besoin !

Voir aussi le Billet de Pierre Farron, paru dans 24 heures le 6 septembre 

et celui de Roland Campiche, paru dans Le Temps le 29 août

Initiative pour des soins infirmiers forts

Un résultat magnifique en votation … qui reste à concrétiser ! Pour cela, il faudra maintenir une forte pression sur les Chambres fédérales. Notre association a soutenu cette importante initiative et continuera à lutter pour sa pleine application.

Voir ici le dossier préparé par Marianne Schmid dans notre dernier Bulletin.

Plus de 2 000 infirmières abandonnent la profession chaque année et la Suisse ne forme même pas la moitié du personnel infirmier dont elle a besoin ! D’ici 2030, 65 000 soignants supplémentaires seront nécessaires.

Il est urgent de prendre des mesures pour soutenir le travail du personnel infirmier sans constamment prétendre que cela coûte trop cher !

Argumentation à télécharger.

Initiative pour des soins infirmiers forts

Voir ici le dossier préparé par Marianne Schmid dans notre dernier Bulletin.

Plus de 2 000 infirmières abandonnent la profession chaque année et la Suisse ne forme même pas la moitié du personnel infirmier dont elle a besoin ! D’ici 2030, 65 000 soignants supplémentaires seront nécessaires.

Il est urgent de prendre des mesures pour soutenir le travail du personnel infirmier sans constamment prétendre que cela coûte trop cher !

Notre association a décidé de soutenir cette importante initiative.

Argumentation à télécharger.

Accord de libre-échange avec l’Indonésie

7 mars 2021 : l’accord est accepté à 51, 6% seulement ! Dans le canton de Vaud :  65, 87% de NON !

Le résultat obtenu est magnifique ! Il faut continuer avec l’accord en préparation avec le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay).

Le libre-échange est un modèle du passé, développé après la 2e guerre mondiale.  Il détruit les règles qui protègent les personnes au travail, notamment les agriculteurs. Il favorise un développement effréné des transports de marchandises préjudicable à l’environnement. Aujourd’hui, il faut passer au juste échange (Willy Cretegny) pour lutter contre la dégradation sociale et protéger le climat.

Résumé de notre campagne

Un accord trompeur : voir notre synthèse.

Faciliter l’importation de l’huile de palme plutôt que de favoriser les huiles  de colza et de tournesol locales dégrade la situation de nos producteurs. Lire le témoignage d’ André Muller, paysan, producteur de colza.

La forêt indonésienne est aujourd’hui encore plus menacée que celle d’Amazonie.  Entre 2000 et 2012, elle a perdu l’équivalent du territoire de la République d’Irlande ! Depuis, les destructions continuent pour permettre à l’agrobusiness d’augmenter encore la production d’huile de palme.

L’huile de palme   » durable  » est un mythe : les labels sont attribués sans contrôles indépendants, dans un pays où la corruption règne.

Les enjeux écologiques et sociaux :

  • protéger nos agriculteurs en maintenant les droits de douane actuels
  • et ceux d’Indonésie, victimes de l’agro-business qui contrôle l’huile de palme
  • lutter contre les déforestations et limiter les transports maritimes.

Le résultat de la votation est une déception mais la coalition des 130 organisations a créé une mobilisation citoyenne sans précédent en Suisse ! Celle-ci est porteuse d’avenir. Nous continuerons à exiger, sans relâche, le respect des droits humains et de l’environnement par nos entreprises dans le monde. 💥💥💥

Découvrir l’inititive et ses aspects novateurs

Le remarquable documentaire (38′): ” Multinationales : l’enquête

Imposer un respect minimal des droits humains et des règles internationales qui concernent l’environnement : une évidence ! Les multinationales, quant à elles,  comme le relève Le Temps, utilisent des méthodes bien plus dures pour régler leurs différents avec les Etats !

” Et l’éthique, bordel ? “  Dans un langage direct, Jean-François Habermacher, théologien réformé, recentre le débat.


 

Prédications

Arrivés à la retraite : c’est quoi la suite ?  (Pierre Farron)

Marthe et Marie  Luc 10, 38-42   (Pierre Farron).

Un numéro de la revue  Lire et Dire  sur le thème du travail présente 4 textes bibliques et des pistes pour des prédications :

  • Genèse 11,1-9 : Revisiter la tour de Babel ? Le collectif de travail (Françoise Mési)
  • Jérémie 29,4-14 : Dieu à Babylone : (re)trouver Dieu au cœur de notre activité (Michaël Gonin)
  • Matthieu 20,1-16 : Conflit sur la rétribution du travail (Alain Martin)
  • Matthieu 25,14-30 : Le travail, entre don à recevoir et joie à partager (Pierre Farron)

Les pèlerins d’Emmaüs, Luc 24, 13-35 : réflexions et pistes homilétiques


Deux prédications, en relation avec l’initiative pour des multinationales responsables, proposées par Chrétiens au travail :


Prières

Notre recueil  prières – travail, unique à notre connaissance dans le monde francophone, peut vous être très utile !

Multinationales responsables et les Eglises

Pistes pour des homélies et prédications :

Une responsabilité économique : Marc 2,13-17

Romains 13 et les multinationales responsables

Voir aussi les propositions du site  Eglises pour multinationales responsables

Avec 130 organisations – dont les Eglises catholique et réformée de Suisse – nous avons soutenu cette importante initiative qui cherchait à mettre un terme aux violations des droits humains et aux atteintes à l’environnement commises par des multinationales domiciliées en Suisse.

Plus d’informations ici